Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

06 décembre 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

La Ville de Gaspé peut aller de l’avant

Projet de loi privé sur le logement

Appartement Gaspé

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Le dernier taux connu d’inoccupation de logements était de 1,2% en octobre 2018.

La deuxième fois aura été la bonne. La Ville de Gaspé pourra finalement aller de l’avant pour inciter la construction de logements locatifs sur son territoire, grâce à l’adoption vendredi d’un projet de loi privé à l’Assemblée nationale.

La démarche permettra à la municipalité d’offrir légalement – chose qu’elle ne pouvait faire précédemment – sur une période de 5 ans, des incitatifs pour la construction de logements locatifs sur le territoire de la Ville de Gaspé et des incitatifs pour l’acquisition de propriétés sur le territoire du quartier 1 et une partie du quartier 3 afin de donner un souffle supplémentaire à ces secteurs. Une première tentative avait été faite plus tôt dans l’année, mais toutes les étapes n’avaient pas pu être remplies avant la fin de session parlementaire. Les députés ont finalement donné leur aval vendredi.

« Enfin, après plusieurs mois de travail de notre équipe municipale, nous avons obtenu le pouvoir d’agir pour stimuler la construction de logements locatifs sur le territoire de la municipalité. En plus, à la demande du conseil municipal, nous avons innové en demandant le pouvoir de mettre en place des incitatifs pour l’achat de propriétés dans nos quartiers 1 et 3 afin d’inciter les nouveaux arrivants à s’établir dans ces quartiers », explique le maire Daniel Côté.

La Ville pourrait ainsi aider financièrement un promoteur, que ce soit par une subvention, un crédit de taxes ou un prêt, au plus tard jusqu’au 31 décembre 2025 si elle le juge nécessaire. Le maire ajoute que son équipe rendra publiques prochainement les modalités exactes des incitatifs offerts lorsque le projet de règlement sera déposé au conseil municipal dans les prochaines semaines.

Un véritable frein

 

Rappelons que le problème de pénurie de logements touche depuis plusieurs années le territoire de Gaspé. Le dernier taux d’inoccupation connu des logements était de 1,2% en octobre 2018, entraînant ainsi une difficulté supplémentaire pour se loger aux nouveaux arrivants, une pression à la hausse sur le prix des loyers et un ralentissement au développement municipal.

« Le dynamisme économique de Gaspé est freiné par la pénurie de logements, qui contribue à la pénurie de main-d’œuvre et freine la croissance de nos principales industries. Je remercie l’ensemble des entrepreneurs de la municipalité pour leur dynamisme qui permet à Gaspé d’être sur un élan de croissance unique en Gaspésie. La municipalité aura maintenant les coudées franches pour agir sur le principal frein à notre développement et nous espérons voir plusieurs dizaines d’unités de logement construites durant les prochaines années », conclut le maire Côté.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média