Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

18 novembre 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Marinard prévoit créer 75 nouveaux emplois

Marinard Pêche

©Photo Archives

L’entreprise prévoit créer 75 nouveaux emplois d’ici 3 ans.

Déjà l’une des plus importantes entreprises de transformation de la crevette nordique au Québec, les Pêcheries Marinard prendra du galon grâce à un projet d’expansion, consistant à acquérir des équipements de maturation et de décongélation pour augmenter son approvisionnement de crevettes congelées du Groenland et du Chili.

Un entrepôt frigorifique a déjà été construit pour conserver le produit avant sa transformation. « Nous recevons cette crevette à l’état congelé, contrairement à la crevette du golfe qui arrive à l’état frais. C’est pourquoi de nouveaux équipements sont devenus nécessaires pour assurer la transformation au même titre que celle du golfe », explique le directeur général des Pêcheries Marinard, Benoit Reeves.

La capacité de transformation de l’usine de Rivière-au-Renard est actuellement de 40 millions de livres par année et on compte bien la faire rouler à plein régime. Pour livrer la marchandise, l’entreprise devra créer 75 nouveaux emplois. Elle accueillera d’ailleurs dès avril prochain 24 travailleurs étrangers pour combler des postes vacants. Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, était au Musée de la Gaspésie ce matin pour annoncer qu’Investissement Québec accordait aux Pêcheries Marinard 2,7 millions de dollars dans ce projet. « L’implication du gouvernement permettra de se diversifier au niveau de l’approvisionnement de crevettes d’autres pays. Cette diversification aura pour effet de stabiliser les emplois actuels, d’en créer 75 nouveaux d’ici 3 ans et d’augmenter nos ventes à l’exportation, sans compter celles des marchés du Québec et des États-Unis qui sont en augmentation », précise Benoit Reeves.

2M $ pour l’Hôtel Plante

 

Pierre Fitzgibbon a profité de sa présence pour annoncer que l’Hôtel Plante, dont le projet d’agrandissement va bon train et qui devrait se terminer vers la mi-février, pourrait quant à lui compter sur un prêt de 2 millions de dollars d’Investissement Québec, en plus d’une subvention de 100 000$ du Fonds d’aide aux initiatives régionales. « C’est grâce au ministère, à Investissement Québec et à d’autres partenaires qui croient en notre projet qu’on réussit à faire des projets comme ceux-ci ici en Gaspésie », a pour sa part indiqué la copropriétaire Marie-Claude Giasson.

Rappelons que le projet de l’Hôtel Plante consiste en l’ajout de 21 chambres supplémentaires – dont trois entièrement adaptées aux personnes à mobilité réduite – pour porter le total à 63. L’établissement sera le seul à l’Est de Matane à avoir une piscine intérieure. Les aides consenties par Investissement Québec dans le cadre de ces deux projets sont donc de 4,8 millions de dollars.

Pierre Fitzgibbon

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, était au Musée de la Gaspésie lundi matin.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média