Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

06 novembre 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

De nouvelles sources de revenus?

Aéroport Michel-Pouliot

Aéroport Michel-Pouliot

©Photo Gaspésie Nouvelles – Archives

La Ville de Gaspé est propriétaire de son aéroport depuis 1998.

Propriétaire de son aéroport depuis 1998, la Ville de Gaspé veut continuer à le développer en tentant de trouver de nouvelles sources de revenus et peut-être même une nouvelle desserte.

Pour l’instant, les revenus et les dépenses sont à peu près égales et tournent autour d’un million de dollars. Les trois principales entrées d’argent proviennent des frais d'atterrissage, des profits sur la vente de carburant et des frais d'améliorations aéroportuaires. Pour ajouter une corde à son arc et diversifier ces sources de revenus, Gaspé a commandé en 2018 une étude pour évaluer les différentes perspectives qui se pointaient devant elle. Au final, les quatre projets retenus sont le développement de location de hangars, le développement de forfaits touristiques, le fret aérien et le développement de l’agriculture sur les terrains de l’aéroport (rappelons que la Régie de l’aéroport Dolbeau-Mistassini-Normandin-Saint-Félicien a déjà réussi à faire des profits annuels allant jusqu’à 1 million de dollars avec la récolte de bleuets sur ses terres).

Une firme sera maintenant mandatée pour pousser plus loin ces idées, évaluer les modèles d’affaires pertinents et procéder à leur mise en œuvre. Le maire rappelle que la réglementation entourant le transport aérien et les normes exigées par Transport Canada se complexifient d’année en année, entraînant des coûts importants pour les gestionnaires d’aéroports régionaux comme à Gaspé. « Ce plan de développement vise à générer de nouveaux revenus [et] faire face aux défis financiers des prochaines années. Nous sommes confiants que certains des projets retenus pourront aller de l’avant », mentionne Daniel Côté.

Un autre joueur?

 

Parallèlement au développement de projets pour générer de nouveaux revenus pour l’aéroport, la Ville de Gaspé mandate également la firme pour l’évaluation des besoins d’une nouvelle desserte aérienne. Le maire a réitéré plusieurs fois dans le passé que l’arrivée d’un compétiteur viendrait réduire le prix des billets d’Air Canada, qui pour l’instant détient le monopole. Même si le transporteur a substantiellement diminué le prix de ses billets dans la dernière année et que le Programme de réduction des tarifs aériens permet aux Gaspésiens un remboursement de 30% pour les vols à l’intérieur de la province, le maire demeure convaincu que la solution à long terme passe par l’arrivée d’un autre joueur. « La seule solution pour faire baisser durablement le prix du billet pour les citoyens et gens d’affaires des régions est la mise en place d’une compétition saine et durable au monopole d’Air Canada. Pour cette raison, nous voulons évaluer la possibilité d’implanter, avec l’aide du gouvernement du Québec, une nouvelle desserte complémentaire à celle déjà existante à partir de l’aéroport de Gaspé. Nous croyons qu’en améliorant le choix de destination pour les gens de Gaspé, nous pouvons arriver à améliorer le service offert et, à terme, le prix du billet ». Sera étudiée par exemple s’il pourrait être viable pour un autre transporteur d’offrir un vol vers Mont-Joli pour les travailleurs de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média