Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

05 novembre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Lynn Beaulieu interpelle Diane Lebouthillier sur un point de service aux Anciens combattants en Gaspésie

ENGAGEMENT ÉLECTORAL

Anciens combattants

©Photo Dominique Fortier - Gaspésie Nouvelles

Lynn Beaulieu lors d'une rencontre avec les Anciens combattants à Tourelle.

Ayant fait des services aux Anciens combattants, un élément phare de sa campagne électorale, la candidate néodémocrate défaite, Lynn Beaulieu, revient à la charge en interpellant Diane Lebouthillier sur l'implantation d'un tel point de services en Gaspésie.

Travaillant dans le milieu de la santé mentale, Lynn Beaulieu a été particulièrement touchée par la réalité des soldats canadiens qui reviennent à la maison en Gaspésie et se retrouvent isolés, ayant peu de ressources à proximité pour répondre à leurs besoins. « Les problèmes liés à la santé mentale sont malheureusement toujours un tabou et nous devons briser cela. Étant du domaine fédéral et avec votre expérience comme travailleuse de la santé, je crois que vous êtes, vous aussi, sensible à ce triste constat. Nous devons prendre soin de nos soldats lors de leur retour », plaide-t-elle.

Pendant la campagne, Lynn Beaulieu affirme avoir appris des données troublantes, autant sur la quantité de vétérans dans la région que sur l'isolement vécu par ces derniers. « On m’a dit que plus de 500 vétérans vivraient entre Gaspé et Matane et plusieurs ne s'afficheraient pas. De plus, avec le point de service à Québec, les délais peuvent aller de 6 à 18 mois pour une première demande. De plus, les distances à parcourir pour recevoir des services sont injustifiables. »

L'ex-candidate néodémocrate rappelle que l'armée canadienne a d'abord un rôle de maintien de la paix dans le monde. Elle estime qu'en implantant un centre de services pour en eux en Haute-Gaspésie représenterait un grand signe de respect pour les Anciens combattants mais aussi leurs familles. « Si ce projet voyait le jour, je pourrais dire et avoir le sentiment que cette campagne n’aura pas été vaine, mais surtout utile pour ces valeureux soldats et leurs familles. Un engagement de votre part serait un signe d’espoir pour eux », ajoute-t-elle.

Lynn Beaulieu conclut en demandant à Diane Lebouthillier de prendre la demande en considération « au nom de ceux qui s’engagent dans les forces canadiennes et, qui une fois leurs missions terminées, pourraient recevoir les services auxquels ils ont droit près de chez eux. Voilà ce que je retiens de ma campagne. Briser les murs du silence pour ceux qui avec courage et détermination, nous sont revenus en vie, et faire en sorte que le 11 novembre, le Jour du Souvenir, soit un jour moins douloureux pour eux et leurs familles. Ils méritent cet espoir et ce service. »

Interpellée sur le sujet, Diane Lebouthillier a répondu, par la voix de son attachée politique, qu'elle se prononcerait sur le sujet après l'assermentation des députés et la distribution des ministères.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média