Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

05 novembre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Le dévouement de la cheffe de coeur Guylaine Fournier souligné

Prix Jean-Pierre-Guindon

Guylaine Fournier

©Photo Gracieuseté –Jeannot Rioux

Guylaine Fournier, surprise, reçoit le prix des mains de la présidente de l’Alliance chorale du Québec, Lyne Dusseault.

HOMMAGE. La choriste soprano Guylaine Fournier devient malgré elle cheffe de cœur quand, à l’âge de 13 ans, on la désigne pour remplacer à pied levé à la direction de la chorale de la messe de minuit de l’église de son village, Grande-Vallée. Environ 31 ans après cette toute première présence sur le podium, la cheffe de chœur a été reconnue pour son parcours hors du commun : on lui a récemment remis le prix Jean-Pierre-Guindon.

Cette distinction lui a été décernée en surprise le 2 novembre dernier lors d’une représentation du spectacle « Nous on aime la musique country » de l’Ensemble Vocal Tourelou, dont elle est la cheffe fondatrice et directrice artistique depuis 1995. Le prix est attribué à des chefs ayant à leur actif plus de 25 années d’expérience en direction de chorale et vise à reconnaître leur dévouement envers leur chœur, leur région ainsi que l’Alliance chorale du Québec.

La présidente de l’organisation, Lyne Dusseault, s’était déplacée à la Salle de spectacles régionale Desjardins de New Richmond expressément pour l’occasion. Si celle-ci n’avait pas encore eu, jusqu’ici, l’opportunité de rencontrer la principale intéressée, Mme Dusseault avait longuement entendu parler de cette « cheffe passionnée, dotée d’un charisme hors du commun, d’une grande générosité et d’une fidélité sans faille » et dont la passion est contagieuse.

« Elle a su se tailler une place de choix dans le cœur de ses choristes et elle sait faire ressortir ce qu’il y a de plus beau en chacun d’eux. Perfectionniste jusqu’au bout des ongles, elle est amoureuse de la voix humaine et ne ménage ni temps ni énergie pour toujours la mettre à l’honneur », a-t-elle mentionné lors de son discours.

Virée à l’envers

Si Mme Fournier admet rencontrer les critères assortis à un tel honneur, cette dernière assure humblement ne pas travailler en vue de récolter les honneurs. Surprise, émue et de son propre aveu « virée à l’envers », celle qui dirige également le chœur classique régional Impromptu de la Baie-des-Chaleurs depuis 2016 a toujours le feu sacré.

« Je ne peux pas faire ma vie sans musique et surtout, sans partager ça avec les gens et les choristes qui sont en avant de moi. Ce que j’aime le plus, c’est de leur transmettre ma passion et d’essayer de faire ressortir le meilleur d’eux-mêmes pour qu’ils soient fiers », explique-t-elle au Chaleurs Nouvelles.

Celle qui consacre entre 20 et 25 heures par semaine à ses différents projets artistiques admet néanmoins que de recevoir un tel prix ramène en avant-plan les sacrifices qu’une implication aussi soutenue commande, notamment en ce qui a trait à sa vie familiale.

La mère de deux garçons, extrêmement active depuis maintenant trois décennies tant chez nous qu’outremer, admet également avoir pris « un coup de vieux » en recevant ce prix. « Ce qui est sûr, c’est que j’ai fait de mon mieux et je suis très contente de la carrière que j’ai dans la musique. Je suis très chanceuse », admet-elle. Cette dernière a offert des centaines d’harmonisations qui ont à ce jour été chantées au Québec, en France, en Suisse, en Belgique, en Afrique du Sud et même en Russie par des chorales de langue française.

Précisons que « Nous on aime la musique country » a remporté un fulgurant succès en faisant salle comble à deux reprises. Quelque 1200 personnes ont en effet assisté aux représentations des 2 et 3 novembre présentées à New Richmond. Ce spectacle mettait en scène pas moins d’une centaine d’artistes, dont quelque 85 choristes, et présentait un répertoire varié de musique country québécoise, canadienne et américaine.

Commentaires

21 novembre 2019

Louiselle Boulay

Tu mérites ce prix, ton amour de la musique et ton dévouement auprès des choristes ont fait de toi ce que tu es: aimant le beau et la justesse des sons. Je peux en témoigner puisque j'ai profité de ton talent en 2000 et à l'Impromptu. Sois félicitée et merci.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média