Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

22 octobre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

Diane Lebouthillier réélue dans Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Diane

©Photo Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Diane Lebouthillier était tout sourire à l'annonce de son élection.

La ministre sortante, Diane Lebouthillier, a résisté à la vague bloquiste en remportant la victoire dans la circonscription Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

La ministre du Revenu national conserve ainsi son siège et entame un deuxième mandat pour le Parti libéral de Justin Trudeau. Le pari de se limiter qu'à un seul débat et favoriser les rencontres citoyennes plutôt que les apparitions dans les médias aura finalement été payant.

 Diane Lebouthillier est restée sur le qui-vive toute la soirée en faisant le pied de grue devant les résultats qui entraient au compte-goutte, donnant la victoire tantôt à Guy Bernatchez qui à un moment menait par 486 voix avec 50 des 214 boîtes de scrutin qui étaient ouvertes, tantôt à la candidate libérale. Les deux candidats ont cru à un moment donné ou un autre de la soirée qu'ils vogueraient vers la victoire, l'écart n'étant parfois que de quelques dizaines de votes.

L’écart s’est amenuisé tout au long de la soirée et la députée et ministre sortante a finalement été couronnée victorieuse par un peu plus de 637 votes au terme d'un interminable dépouillement qui s'est étiré jusqu'à 1 h 45. La principale intéressée était évidemment tout sourire, elle qui était au Club de golf de Chandler en compagnie d’une trentaine de sympathisants qui sont pour la plupart restés jusqu’à la fin pour connaître le dénouement final.

« Ç'a été vraiment été toute une soirée! Mais des résultats serrés, je connais ça. En 2011, j'avais obtenu la victoire pas une voix. Ce soir, le message des électeurs est qu'on doit continuer de travailler pour les Québécois, a lancé Diane Lebouthillier. Parmi les principaux enjeux, il y a une priorité au niveau environnemental et aussi la pénurie de main-d'oeuvre. Ça va être important de bien se développer économiquement pour être bien socialement. Ça nous permet de mettre en place des programmes sociaux adaptés pour les gens du milieu.

En 2015, Diane Lebouthillier avait défait le néodémocrate, Philip Toone, avec une majorité de près de 3 000 voix.

Beaucoup de dossiers attendent la députée réélue à commencer par la pénurie de main-d'œuvre qui sévit dans la région. Elle entend s'attaquer au problème en misant sur la formation et l'immigration. L'assurance-emploi, les ports pour petits bateaux et l'industrie de la pêche seront aussi au cœur de ses actions.

Sur le plan environnemental, Diane Lebouthillier veut favoriser les entreprises qui développent des technologies propres et préparer un plan de relocalisation pour les résidents dont les maisons sont en zone inondable. Les infrastructures touristiques sont aussi parmi ses priorités.

Décevante défaite

Guy Bernatchez était visiblement déçu de cette défaite puisque le Bloc québécois a eu le vent dans les voiles pendant une bonne partie de la campagne. « J'y ai cru jusqu'à la dernière boîte de scrutin. Mais je sors de cette aventure avec la tête haute. Par contre, je suis fier de mes collègues qui ont remporté la victoire même si j'aurais aimé les accompagner aux Communes. Au lendemain de la solide performance de notre chef au débat, on sentait que tout était possible. »

Le candidat défait explique qu'il a tout donné pendant cette campagne. « J'ai fait ma campagne avec très peu de moyens, autant financier que technique. C'est dans une soirée comme ce soir qu'on se rend compte que chaque vote compte. Maintenant, c'est terminé et je reviendrai comme maire de Saint-Maxime-du-Mont-Louis avec grande fierté. »

Quant aux autres candidats, Jean-Pierre Pigeon du Parti conservateur a terminé au 3e rang avec 3 022 voix alors que Lynn Beaulieu du NPD a obtenu 1 722  votes. Dennis Drainville du Parti vert obtient 1 130 voix alors que Cowboy Jay reçoit 353 voix puis Éric Hébert du Parti populaire ferme la marche avec 198 votes.

 

©Photo Jean-Philippe Thibault

©Photo Jean-Philippe Thibault

©Photo Jean-Philippe Thibault

©Jean-Philippe Thibault

©Photo Roxanne Langlois - Gaspésie Nouvelles

©Photo Roxanne Langlois

©Photo Roxanne Langlois - Gaspésie Nouvelles

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média