Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 octobre 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Un navet gaspésien à deux kilos d’un record Guinness

Cultivé à Saint-Omer

Damien Allard Navet

©Photo Chaleurs Nouvelles - Roxanne Langlois

La balance s’est arrêtée à 15.5 kg (34 lb) alors que le record était fixé à 17.7 kg (39 lb).

INSOLITE. Si Damien Allard, un Audomarois qui croyait être en mesure de battre le Record Guinness du plus gros navet cultivé à ce jour a malheureusement mordu la poussière, celui-ci peut néanmoins se targuer d’être parvenu à récolter un spécimen de 15.5 kg (34 lb) au courant de l’été dernier.

Le retraité a invité des représentants des médias locaux ainsi que des officiels le 16 octobre dernier à la pesée officielle du légume-racine qu’il a cultivé sur la terre d’une voisine, rue Bélanger, à Saint-Omer. Le Nouvellois d’origine espérait que la balance affiche plus de 17.7 kg (39 lb), ce qui lui aurait valu un record à l’international.

« Ça fait vraiment mal à l’orgueil », admet en riant l’ingénieur forestier à la retraite. Celui-ci a pourtant été aux petits soins avec son navet géant au courant des derniers mois. Après avoir débuté sa culture à partir de graines en mars dernier à l’intérieur de sa résidence, il l’a mis en terre en mai. « Je lui ai donné beaucoup d’engrais, beaucoup d’amour et beaucoup d’eau tout l’été jusqu’à aujourd’hui », a expliqué l’agriculteur amateur, qui s’est fait conseiller par un ami agronome.

Cette tentative est quelque peu le fruit du hasard, ajoute-t-il : « J’avais planté des navets il y a trois ans pour m’amuser et j’en ai eu un de 15.5 lb sans rien faire. Je me suis dit que je serais capable de faire mieux ».

Pour M. Allard, il était tout à fait possible que le record soit battu en terre gaspésienne, puisque celui détenu par un dénommé Scott Robb a été homologué en Alaska en 2004. « C’est un peu ça qui m’a [encouragé], parce que si ça avait eu lieu au Mexique, je me serais peut-être dit qu’on n’avait pas le bon climat », explique le Gaspésien.

À l’année prochaine!

Damien Allard est bien loin de se laisser abattre. Il entend récidiver l’été prochain et cette fois-ci, il le fera entièrement dans les règles de l’art. « Je n’avais pas le protocole exact de Guinness, donc j’aurais sûrement été disqualifié. L’année prochaine, je vous le jure, je vais avoir le protocole et je vais m’organiser pour avoir le navet en conséquence », promet-il, tout sourire.

Ledit navet, s’il n’est pas le plus gros du monde, fera néanmoins une horde d’heureux dans la Baie-des-Chaleurs ; M. Allard a choisi d’en faire don à la Source alimentaire Bonavignon de Maria afin de soutenir ceux et celles faisant appel aux services de dépannage alimentaire.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média