Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Élections fédérales 2019

Retour

13 octobre 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

La candidate Lynn Beaulieu donne son appui aux Anciens combattants

ÉLECTIONS FÉDÉRALES 2019

Anciens combattants

©Photo Dominique Fortier - Gaspésie Nouvelles

Lynn Beualieu s'est rendue à un rassemblement d'Anciens combattants gaspésiens samedi soir dernier à Tourelle.

La candidate néodémocrate dans la circonscription Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Lynn Beaulieu, a offert son appui aux Anciens combattants de la Gaspésie en s'engageant à porter leur voix à Ottawa.

Cet appui se traduit par un engagement formel à militer pour l'implantation d'un point de service pour Anciens combattants en Gaspésie. « Ce n'est pas normal que des hommes et des femmes qui se sont battus pour nous aient autant de difficulté à obtenir de l'aide lorsqu'ils reviennent au Canada, a lancé Lynn Beaulieu. C'est une cause qui me tient extrêmement à cœur et les histoires que j'entends me touchent beaucoup. C'est une simple question de respect pour les gens qui ont fait que nous vivons en paix aujourd'hui. »

Actuellement, le point de service le plus près est à Campbellton au Nouveau-Brunswick. Toutefois, selon les vétérans, la vocation de ce dernier aurait changé depuis un an, faisant en sorte que toutes les demandes sont maintenant traitées dans la Capitale-Nationale. « Ceux qui sont responsables de nos dossiers sont maintenant à Québec. C'est très loin pour nous lorsque nous devons se rendre pour un rendez-vous. De plus, il y a toute la question des réalités qui sont différentes qu'on soit en ville ou en région. Imaginez des vétérans qui reviennent en Gaspésie dans leur petit village avec un choc post-traumatique et qui doivent se démener pour avoir des services localement », explique l'Ancien combattant, Denis Tremblay.

Anciens combattants

©Photo Dominique Fortier - Gaspésie Nouvelles

Lynn Beaulieu et son directeur de campagne, Jacques Mimeault.

Il y a également les délais qui sont très longs, déplorent les vétérans et la candidate néodémocrate. Selon eux, la prise en charge devrait se faire rapidement au retour des militaires. Parfois les délais pour obtenir des services peut aller jusqu'à 18 mois. « Depuis l'Afghanistan, les délais sont encore plus longs en raison du nombre de vétérans qui se sont ajoutés. C'est primordial d'avoir des suivis et de se sentir soutenus. L'information ne circule pas et trop souvent, nos militaires se retrouvent isolés à leur retour de mission », déplore Denis Tremblay.

Pour Lynn Beaulieu, un point de service en Gaspésie serait un dossier qu'elle porterait au Parlement, peu importe le parti au pouvoir. « L'important est que nous commencions à en parler. Il faut que le gouvernement soit sensibilisé à ça, peu importe l'allégeance politique », poursuit-elle.

Les vétérans croient qu'un point de service en Gaspésie pourrait aussi desservir la région voisine du Bas-Saint-Laurent. Bien qu'il soit difficile de chiffrer le nombre exact d'Anciens combattants en Gaspésie puisque plusieurs ne s'affichent pas publiquement, on estime qu'il y en aurait au moins 500 de Gaspé à Matane.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média