Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

09 octobre 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Grande-Rivière accueille une œuvre de Roger Langevin

SCULPTURE

La plus récente réalisation du sculpteur Roger Langevin « La rivière »

©Photo : Charles Lepage - Gaspésie Nouvelles

La Rivière prend place depuis le vendredi 27 septembre devant l’ÉPAQ.

Chandler, qui a sur son territoire la sculpture l’Esseulée de Roger Langevin, près de la piste cyclable à l’entrée du chenal, c’est au tour de Grande-Rivière de recevoir l’une des œuvres de l’artiste bien connu.

Sa plus récente réalisation, baptisée La Rivière, est arrivée le 27 septembre dernier à Grande-Rivière, devant l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec. Cette œuvre représente une femme qui nage symboliquement sur le dos. « Elle est maintenue sur place par deux points d’appui seulement, l’un au bout de son talon, l’autre le long de son coude, ce qui constitue en soi une prouesse technique. Sous elle, on retrouve une trentaine de roches de différentes hauteurs à travers lesquelles passent 23 poissons. Ce projet nous a demandé 4 mois de travail à moi et mon assistant Jean-François Beaulieu », détaille Roger Langevin. Par ailleurs, des discussions sont en cours avec la municipalité de Newport où une sculpture en hommage à La Bolduc pourrait être réalisée éventuellement.

Rappelons que les sculptures monumentales de l’artiste sont présentes un peu partout au Québec de même qu’à l’étranger où elles ornent les places publiques : France, Angleterre, Mexique, Côte d’Ivoire, Égypte. À ce jour, on dénombre un total de 90 sculptures installées principalement au Québec, dont 22 à Rimouski, ce qui fait de Roger Langevin l’un des rares artistes-sculpteurs à en compter autant au Canada. 

Projets aux USA

 

Une récente création nommée « Lien mère-fille » prendra bientôt la route de San Francisco où elle sera installée devant un complexe de cinq bâtiments pour personnes âgées. « Probablement qu’il y en aura quatre autres plus tard aux États-Unis. On tente de faire une percée là-bas surtout que la pièce envoyée est assez impressionnante. C’est une œuvre extrêmement sensible où j’exprime la bienveillance de la mère qui protège son enfant de façon aimante et sécurisante », conclut le sculpteur.

Roger Langevin est né à La Doré au Lac-Saint-Jean le 26 janvier 1940. Il a longtemps mené une double carrière de sculpteur et professeur d’art.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média