Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

08 janvier 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Fin du marché aux puces annuel de la Fondation Santé

SANTÉ

Marché aux Puces

©Photo Gracieuseté - Archives

Le Marché aux puces avait traditionnellement lieu au mois de mai.

Organisé au mois de mai depuis quelques années déjà à l’aréna Luc-Germain, le Grand Marché aux puces de la Fondation Santé Côte-de-Gaspé ne sera pas de retour ce printemps.

Le conseil d’administration indique que les activités organisées par la Fondation doivent être rentables et efficientes pour contribuer de manière significative aux levées de fonds annuelles. Par conséquent, les efforts seront concentrés vers d’autres sources de financement afin de répondre à leur mission principale de soutien à l’amélioration des soins de santé du territoire.

« Cette activité à grand déploiement, quoique fort appréciée par le grand public, représentait un investissement de taille en matière de temps et de logistique en plus de solliciter un nombre important de bénévoles qu’il serait préférable de solliciter à d’autres activités », résume Sophie Fortier, la directrice de la Fondation.

Les ressources humaines sont par ailleurs limitées et les nouvelles activités initiées depuis deux ans leur permettent de s’adapter. La Fondation tente de concentrer ses activités pour 2019 et sollicitera davantage la participation de la population à la Soirée du Club Héritage – prévue vers février ou mars – qui est ouverte à tous et qui a pour but d’honorer les grands donateurs impliqués dans le Fonds de dotation. Le tournoi de golf annuel de la Fondation (prévu le 8 juin à Fort Prével) avec son souper seront encore une fois à l’honneur.

Enfin, Sophie Fortier ajoute que d’autres marchés aux puces ont commencé à émerger depuis deux ans sur le territoire – en même temps ou pendant les semaines près du leur – ce qui diluait la participation à leur activité. « Comme cette activité semblait tout de même plaire à la communauté, le conseil d’administration invite d’autres organismes ou groupes du milieu à prendre le relais s’ils sont intéressés à le faire », conclut la directrice de la Fondation.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média