Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

04 septembre 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Les meilleurs volleyeurs du pays étaient à Port-Daniel-Gascons

OPEN GASPESIEN

Open Gaspesien

©Photo Gracieuseté

Chez les hommes, dans la catégorie Excellence, le vainqueur a été le duo Donovan / Kazhamiaka, qui avait décroché le bronze une semaine plus tôt au Championnat canadien.

Après une première édition remarquée l’an dernier avec à son bord 45 équipes, l’Open Gaspésien de Port-Daniel-Gascons était de retour cette année au plus grand plaisir des volleyeurs et des spectateurs, qui encore une fois ont eu droit à du jeu relevé.

Déjà, l’événement prend du galon puisque 74 équipes étaient inscrites cette année; un bond de 65%. Et pas des moindres alors que plusieurs des meilleurs joueurs du pays ont convergé vers la Gaspésie, une semaine après avoir participé aux Championnats canadiens.

Chez les hommes par exemple, dans la catégorie Excellence, le vainqueur a été le duo Donovan / Kazhamiaka, qui avait décroché le bronze une semaine plus tôt à Toronto. Les deux volleyeurs ont réussi leur exploit face à l’équipe Fecteau-Boutin / Reka, qui elle avait remporté l’or. Sept des 10 meilleurs duos étaient d’ailleurs sur place à Port-Daniel-Gascons. Les gagnants ont mis la main sur un montant de 3 500$, pendant que les finalistes ont obtenu 2 000$. Les bourses étaient les mêmes chez les femmes et près de 20 000$ ont été distribués au total le dimanche, alors que pas moins de 300 personnes ont assisté aux différentes finales. Victime de son succès, l’Open Gaspésien a même dû refuser certaines équipes dans le volet compétition.

« Le tournoi s’est parlé beaucoup au Championnat canadien la fin de semaine juste avant la nôtre, d’autant plus que nos bourses sont plus élevées. On est le plus gros tournoi non fédéré en volleyball de plage dans l’Est-du-Canada alors ça attire quand même pas mal de monde. C’est un gros succès et plus ça va, plus ça prend de l’ampleur », analyse Éric Huard, le directeur aux Loisirs, à la Culture et au Tourisme à Port-Daniel-Gascons.

Nul besoin de préciser que les gîtes et les motels étaient pleins pendant la fin de semaine. Plusieurs compétiteurs ont aussi profité de l’occasion pour découvrir la région en road trip, de Cime Aventure à Nova Lumina, en passant par le Géoparc et Forillon. Pour Éric Huard, toutes les petites attentions font la différence au final, que ce soit le party gaspésien du vendredi avec feu sur la plage et moules gratuites, les trophées miniatures remis aux gagnants ou encore la présence des réputés DJs King Cut et Montana pour la soirée de samedi. « C’est le seul tournoi qui est sur le bord de la mer et qui fait réellement beach volley. Partout ailleurs, c’est organisé dans des parcs. Les joueurs nous disent que c’est comparable avec la Californie avec la plage naturelle et la vue; à plus petite échelle évidemment. Tout ça mis ensemble avec l’accueil chaleureux des Gaspésiens fait que c’est un succès! »

Déjà, l’organisation de l’Open Gaspésien regarde ses options pour la 3e édition de l’an prochain et comment attirer encore davantage d’athlètes de haut niveau. On pense par exemple à noliser un autobus de Québec vers Port-Daniel-Gascons, ou encore mettre le tournoi plus tôt au calendrier pour éviter de perdre certains joueurs avec la rentrée des classes. Si 10 terrains étaient aménagés cette année sur la plage face à l’Hôtel de Ville, ce nombre pourrait grimper à 13 l’an prochain. Bref, autant de réflexions à avoir et de points à décider pour un tournoi qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média