Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

16 août 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

PQ : Alexis Deschênes courtisé pour la course à la chefferie?

ALEXIS DESCHÊNES CHEFFERIE PQ

©Photo Gracieuseté - Alexis Deschênes

Anciennement correspondant à l’Assemblée nationale, Alexis Deschênes a quitté le journalisme pour entreprendre des études en droit à l’âge de 32 ans. De retour en région, il pratique désormais comme avocat au Bureau d’aide juridique de New Richmond.

Il n’y aurait pas qu’Alexandre Boulay qui serait courtisé pour la chefferie d’un parti politique au Québec.

C’est du moins ce que rapportait ce matin le journaliste et animateur Bernard Drainville dans le cadre d’une chronique diffusée sur les ondes du 98.5, en lançant que l’ex-journaliste et avocat gaspésien Alexis Deschênes aurait été approché afin de se lancer dans la course à la direction du Parti québécois (PQ). « Jean-Martin Aussant a approché l’ex-journaliste Alexis Deschênes pour qu’il se lance dans la course », a-t-il lancé à l’animateur Paul Arcand, d’un ton assuré.

Selon M. Drainville, celui qui pratique désormais comme juriste pour le compte du Bureau d’aide juridique de New Richmond depuis son retour en région ferait d’ailleurs « une très bonne candidature » pour succéder à Jean-François Lisée.

Ce dernier avance d’ailleurs avoir discuté avec le principal intéressé, qui aurait défendu ne pas être en réflexion à ce sujet. Selon M. Drainville, celui-ci aurait néanmoins laissé une porte ouverte. Contacté par le Gaspésie Nouvelles, Alexis Deschênes n’a pas souhaité commenter le contenu de la chronique de Bernard Drainville.

Rappelons que M. Deschênes a été président de l’association péquiste de Bonaventure pendant presque deux ans, soit du début de l’année 2016 à l’automne 2017. Le père de trois enfants a également été candidat aux élections du 7 avril 2014 dans le comté de Trois-Rivières. Il avait alors récolté près de 28,4 % des suffrages, terminant deuxième derrière le libéral Jean-Denis Girard.
Le député de Jonquière et ancien ministre sous l’administration de Pauline Marois, Sylvain Gaudreault, s’est à ce jour montré intéressé à sauter dans l’arène, mais n’aurait pas encore confirmé ses intentions. Quant à la députée de Joliette Véronique Hivon, elle annoncé plus tôt ce mois-ci qu’elle ne se porterait pas candidate à la course à la chefferie du PQ, qui n’aura lieu qu’en 2020.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média