Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

15 août 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

1 M$ pour la formation chez Marinard et les Pêcheries Gaspésiennes

FORMATION MAIN-D'OEUVRE - JEAN BOULET

Marinard Pêche

©Photo Archives

Marinard a obtenu 642 000 $ pour former ses 84 employés saisonniers et ainsi prolonger la période d’emploi pour éviter le fameux « trou noir » de l’assurance-emploi.

De passage aujourd’hui à Gaspé, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a annoncé qu’un montant d’un peu plus de 1 million de dollars était accordé pour de la formation aux employés des Pêcheries Marinard et des Pêcheries Gaspésiennes.

Cette dernière reçoit une somme de 438 000$ $ pour former ses 50 employés alors que Marinard obtient 642 000 $. Cette aide leur a permis d'offrir une formation pendant la période estivale à 84 employés saisonniers, ce qui mènera à la stabilisation de leurs emplois dès cet automne.

Le ministre a indiqué que ces leviers à ces deux entreprises de Rivière-au-Renard leur permettra de diversifier leurs opérations ainsi que de prolonger leur période d'activité et par conséquent, la durée des emplois offerts aux travailleurs. Cet investissement d’un peu plus de 1 million de dollars est lié au projet pilote de soutien aux travailleurs saisonniers renouvelé pour 2019-2020, qui a pour but de prolonger la période d'emploi pour éviter aux employés de vivre la problématique du « trou noir » à l'assurance-emploi.

Rappelons que les entreprises saisonnières peuvent obtenir un remboursement de 100 % de leurs dépenses de formation admissibles, y compris des salaires de leurs travailleurs jusqu'à concurrence de 20 $ / heure. Plusieurs employeurs ont d’ailleurs levé la main pour profiter de ce projet puisque du 1er avril au 28 juin, pas moins de 1 271 travailleurs et 92 entreprises ont bénéficié de la mesure au Québec.

« Nous sommes convaincus que c'est en tenant compte des particularités régionales que nous serons en mesure de contrer la rareté de la main-d'œuvre. Les emplois saisonniers contribuent à la vitalité d'une région, et il est primordial de soutenir les entreprises en matière d'attraction et de rétention de travailleuses et travailleurs en plus de travailler à la stabilisation des emplois », a souligné le ministre Boulet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média