Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

07 août 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Près de 620 000$ pour 5 projets de pêche propres et durables

INVESTISSEMENT PÊCHE

Pêche Quai Port Marina Bateaux

©Photo Archives

L’argent servira notamment à faire diminuer le taux de prises accidentelles, réduire les émissions de carbone et réduire la consommation de carburant.

Ottawa a continué sa tournée d’aides financières en Gaspésie en annonçant des investissements de près de 620 000$ dans le secteur des pêches, ciblant les projets à vocation durable et concurrentielle de 5 entreprises locales.

Parmi celles-ci, Pêcheries Oneil Bond et son propriétaire éponyme qui recevront 337 000$ pour installer un système de caméra qui réduira les prises accidentelles de poissons de fond dans la pêche de la crevette nordique. Celui qui est copropriétaire de l’usine Marinard devrait ainsi pouvoir diminuer considérablement le nombre de prises accidentelles.

Fermes marines du Québec, qui a pignon sur rue à Newport et qui œuvre dans le domaine de l’aquaculture et des biotechnologies marines – dont les activités maricoles principales sont dirigées vers l’élevage du pétoncles géants – recevra quant à elle 121 000 $ pour installer de nouvelles thermopompes géothermiques à haut rendement, ce qui lui permettra de réduire ses émissions de carbone et son empreinte écologique en éliminant les chaudières à propane.

Pour sa part, les Pêcheries Vincent Dupuis met la main sur 66 000 $ pour l'achat de chaluts à huit faces qui contribueront à réduire la consommation de carburant et les émissions de carbone, alors que Pêcheries Dan Cotton recevra 53 000 $ pour installer un sonar sur un chalut pélagique afin d'améliorer l'économie de carburant et de réduire l'impact de la pêche du sébaste sur le fond marin dans le golfe du Saint-Laurent.

Une autre entreprise des Îles-de-la-Madeleine, les Huîtres Old Harry, recevra 42 977 $ pour remplacer une barge à essence par une barge électrique qui fonctionnera sans émissions de carbone.

Toutes ces sommes ont été octroyées dans le cadre du Programme d'adoption des technologies propres pour les pêches et l'aquaculture (PATPPA), visant à soutenir une croissance économique propre en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine. Le Programme permet de fournir 20 millions de dollars sur quatre ans pour aider les entreprises à intégrer de nouvelles technologies propres dans leurs activités quotidiennes, accélérant ainsi l’utilisation d’outils, de pratiques et de techniques plus durables et plus efficaces. L’annonce a été faite lundi à Rivière-au-Renard par la ministre Diane Lebouthillier.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média