Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 juillet 2019

Roxanne Langlois - rlanglois@lexismedia.ca

Une rencontre avec le premier ministre Legault en août

Échéancier de sept ans pour la réhabilitation du chemin de fer

©Photo Gracieuseté - Ministère des Transports

En plus des travaux de reconstruction des deux ponts ferroviaires enjambant la rivière Cascapédia, quelque 20 000 traverses devront être remplacées et d’autres travaux de maintien des voies devront avoir lieu dans ce secteur.

CHEMIN DE FER. Des intervenants régionaux considérant démesuré l’échéancier de sept ans proposé par le gouvernement Legault pour la réfection du chemin de fer jusqu’à Gaspé rencontreront finalement le premier ministre le mois prochain.

Le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG), Éric Dubé, confirme en effet qu’une date a finalement été proposée par le cabinet de François Legault. Si celle-ci n’était pas confirmée au moment d’écrire ces lignes, on sait néanmoins que ce rendez-vous, qui a été accepté par le chef du gouvernement en mai dernier, devrait avoir lieu en août.

« On veut savoir ce que l’on peut faire pour s’assurer que ça aille le plus vite possible », rappelle M. Dubé, également préfet de la MRC de Bonaventure et maire de New Richmond. L’élu a proposé d’être accompagné, lors de cette rencontre, par la préfète de la MRC du Rocher-Percé Nadia Minassian ainsi que le préfet de La Côte-de-Gaspé et maire de Gaspé, Daniel Côté.

« La MRC d’Avignon est déjà desservie et je ne voulais pas nécessairement que l’on soit huit personnes à monter à Québec. J’ai proposé des représentants des deux secteurs touchés par la problématique principale, c’est-à-dire les délais pour se rendre à Gaspé », ajoute le président de la SCFG.

Les travaux sont débutés

Les premiers travaux à l’ordre du jour, qui visent la reconstruction des deux ponts ferroviaires enjambant la rivière Cascapédia, étaient déjà débutés depuis environ deux semaines au moment d’écrire ces lignes. Selon l’échéancier présenté par le provincial, le tronçon de 126 kilomètres compris entre Matapédia et Caplan devrait être totalement complété d’ici l’automne 2021.

« La démolition des vieux ponts est prévue après la mise en service des nouveaux, vers 2022 », rappelle Éric Dubé. Les travaux sont exécutés par l’entreprise Hamel Construction. La compagnie basée à Québec est celle ayant déposé la plus basse soumission dans le cadre de l’appel d’offres, soit 22,4 millions $.

Rappelons que le premier ministre Legault et le ministre des Transports, François Bonnardel, se sont déplacés à New Richmond le 25 avril dernier afin de donner le coup d’envoi de la réfection de la voie ferrée gaspésienne. De nombreux élus de la péninsule ont alors sursauté en apprenant que la cible visée par Québec pour ramener le train jusqu’à Gaspé était 2026.

Si 100 millions $ issus du Plan québécois des infrastructures 2019-2029 sont dédiés au projet et avaient déjà été annoncés sous l’administration Couillard, le provincial ne peut pour le moment préciser combien de temps et de fonds publics seront nécessaires pour chacun des trois tronçons, qui totalisent 325 kilomètres. Entre 2017 et l’annonce d’avril dernier, 15 millions $ issus de cette enveloppe avaient déjà été investis dans le réseau ferroviaire.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média