Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

18 juin 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Des terrains à 1$ pour stimuler la construction de logements

Terrain Gaspé

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Le prix de base sera fixé à 1 $. L’évaluation municipale de ces terrains se situe entre 36 500 $ et 45 000 $.

La Ville de Gaspé lancera cette semaine un appel d’offres afin de céder 10 lots qu’elle possède sur la rue de l’Envol, près de l’aéroport.

Le prix de base sera fixé à 1 $. L’évaluation municipale de ces terrains se situe entre 36 500 $ et 45 000 $. Ces derniers seront cependant accordés aux promoteurs selon une grille de critères qui mettra l’accent non pas sur le prix, mais bien sur la rapidité de livraison des projets et le nombre de logements.

Le zonage actuel au plan d’urbanisme permet la construction pouvant aller jusqu’à un triplex par terrain. À terme, ce serait donc une possibilité de 30 logements qui pourraient être créés avec cette initiative. Les promoteurs auront 1 mois pour présenter leurs offres pour le nombre de terrains qu’ils souhaitent développer; que ce soit pour un seul terrain ou pour les 10.

Rappelons que selon les derniers chiffres de la Société canadienne d'hypothèques et de logement, le taux d’inoccupation à Gaspé est actuellement à 1,2%. C’est le plus bas taux répertorié dans l’Est-du-Québec, de Chaudière-Appalaches jusqu’aux Îles-de-la-Madeleine. Le projet de loi privé soumis plus tôt à l’Assemblée nationale pour des incitatifs financiers aux promoteurs – comme des congés de taxes par exemple – n’a quant à lui pas pu être étudié avant la fin de session parlementaire; rien de possible de ce côté avant l’automne.

« À défaut d’avoir pu obtenir ce printemps un projet de loi privé nous permettant d’offrir directement des incitatifs aux promoteurs privés de logements, nous espérons que cet appel d’offres de terrains à bas prix permettra de stimuler la construction de nouveaux logements à court terme, explique le maire Daniel Côté. Il s’agit là d’un bel incitatif, offert légalement, et qui peut compenser les autres formes d’incitatifs que nous aurait permis le projet de loi. Nous estimons que le principal besoin est pour des logements moyens de gamme s’adressant à des jeunes familles ou de jeunes professionnels. Il est clair pour le conseil municipal que nous devons tout faire en notre pouvoir pour résorber la problématique de la pénurie de logements. »

Commentaires

21 juin 2019

alin morariu

I was interested in buying some land to build a chalet but I cannot do it in one month

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média