Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

13 juin 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

EVP veut des garanties pour la fermeture des puits de Pieridae

Pieridae Pétrolia Gaz Pétrole

©Photo Archives

Environnement Vert Plus redoute que Pieridae Energyne soit pas en mesure de fermer tous les puits ouverts jusqu’ici.

Suite à l’abandon d’une bonne partie des titres miniers d’exploration d’hydrocarbures de Pieridae Energy en Gaspésie, le groupe écologiste Environnement Vert Plus (EVP) craint que la compagnie n’ait pas les liquidités suffisantes pour refermer les puits ouverts dans les environs de Gaspé.

Le porte-parole Pascal Bergeron redoute que l’argent des contribuables doive ultimement être utilisé pour réhabiliter différents sites. Au moins trois garanties financières de 150 000$ ont été faites pour les puits Bourque #1, #2 et #3, mais impossible pour l’instant de confirmer que pareilles garanties soient disponibles pour les puits Haldimand #1, #2 et #4, ainsi que pour les puits Tar Point, Le Ber et Wakeham. Pascal Bergeron explique s’être buté au refus du ministère pour obtenir davantage d’informations à ce sujet.

« Le ministère ne nous a donné aucun document relativement à des garanties pour [ces puits]. Combien le ministère a-t-il dans ses coffres pour couvrir les frais liés à la fermeture des autres puits de Pieridae Energy, surtout ceux à proximité de Gaspé? Et est-ce que le gouvernement, en devenant partenaire dans les projets, a tenu lui-même à émettre ces garanties? »

Selon les plus récents états consolidés de Pieridae Energy, l’entreprise a subi des pertes de 13 millions de dollars au dernier trimestre. Avec les déboires de plusieurs joueurs albertains dans le monde des hydrocarbures, le porte-parole d’EVP dit craindre que la compagnie ne puisse être en mesure de respecter ses engagements pour la fermeture des puits, citant l’exemple de la junior Trident Exploration, qui a abruptement mis fin à ses activités et laissant en plan 4 700 de ses puits. « Nous craignons que Pieridae, en raison de sa situation précaire, fasse comme Trident Exploration et nous laisse avec ses puits abandonnés en plein cœur d’un secteur résidentiel à Gaspé », conclut Pascal Bergeron.

Rappelons que les forages pour le puits Haldimand #4 se faisaient à environ 350 mètres des maisons les plus près, dans le secteur de la rue Forest. Ce puits fait d’ailleurs partie de ceux dont les garantir financières pour sa fermeture en bonne et due forme n’ont pas pu être validées pour l’instant.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média