Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

17 mai 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Pieridae Energy : la députée à la fois encouragée et consternée

POLITIQUE

Pieridae Energy abandonne 21 de ses 33 titres miniers d’exploration en Gaspésie.

Devant la nouvelle concernant Pieridae Energy qui abandonne 21 de ses 33 titres miniers d’exploration en Gaspésie – mais qui conserve ceux des projets Bourque et Gaspé – Méganne Perry Mélançon se dit tout à la fois encouragée et consternée.

Encouragée de voir la compagnie renoncée à plusieurs de ses projets en raison des nouvelles obligations législatives et réglementaires mises en place avec la Loi sur les hydrocarbures de 2017, sous le gouvernement Couillard. Encouragée également des récentes résolutions adoptées par les MRC de La Mitis, de Rimouski-Neigette et des Basques, interdisant toute exploitation ou exploration pétrolière sur leur territoire. « J’ai l’impression que les démarches initiées par le monde municipal traduisent bien la prise de conscience de la population quant aux risques environnementaux encourus par ces projets et le nécessaire virage vers les énergies renouvelables. Elles ont probablement eu un impact sur la décision de Pieridae », estime-t-elle. Rappelons que la députée de Gaspé s’était déjà prononcée en début d’année contre le projet Galt présentement en développement dans sa circonscription, et contre tout autre projet potentiel dans son comté.

Publicité

Défiler pour continuer

Elle se dit toutefois consternée de voir l’entreprise conserver ses titres dans les secteurs Haldimand à Gaspé et de Tar Point, entre Coin-du-Banc et Saint-Georges-de-Malbaie. « L’acceptabilité sociale doit être au cœur même de toute décision qui autoriserait l’exploitation pétrolière et je crois que, suite à cette décision, la population tirera la conclusion qu’elle a un rôle déterminant à jouer dans le processus décisionnel. » Méganne Perry Mélançon souhaite maintenant que le gouvernement tienne sa parole et qu’il utilise toutes les mesures dont il dispose afin d’évaluer efficacement l’acceptabilité sociale de tels projets.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média