Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

08 mai 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Financement de 2 M$ au Cégep pour épauler le Sénégal

ÉDUCATION

Mollusques Sénégal

©Photo Cégep de la Gaspésie et des Îles

Le projet s’attardera notamment sur la gouvernance des unités de transformation des mollusques et la commercialisation innovante des produits.

ÉDUCATION - Impliqué au Sénégal depuis 1991, le Cégep de la Gaspésie et des Îles pourra y poursuivre ses projets internationaux grâce à un financement de 2 millions de dollars pour améliorer de façon durable le développement économique, social et environnemental au Sénégal, et plus particulièrement dans les communautés de Niodior, Dionewar et Falia, dans le delta du Saloum.

S’appuyant sur les résultats d’un projet mené en 2013 et 2014, l’initiative s’attardera à deux axes d’intervention, soit la gouvernance des unités de transformation des mollusques et la commercialisation innovante des produits. Le but ultime est d’accroitre l’amélioration des conditions de vie, de travail et de santé des habitants de ces régions.

Pour ce faire, le projet qui s’étendra sur une période d’environ 4 ans, mise sur des activités de transfert de connaissances, de mentorat et d’analyse du milieu et de la réalité des femmes du delta du Saloum. « Avec nos partenaires du Sénégal, nous souhaitons accompagner les femmes, les jeunes filles et, plus largement, tous les jeunes vers l’expression de leur leadership économique et ainsi améliorer l’équité des genres. Le projet permettra aussi aux jeunes de jouer pleinement leur rôle de levier du changement tant dans les modes de gouvernance que dans l’adaptation de ces communautés côtières face aux changements climatiques », explique Nicolas Simeray, responsable du développement international au Cégep.

Formation continue, initiation à la gestion entrepreneuriale et création d’un conseil d’administration avec des représentantes de chaque groupement de femmes sont autant d’activités qui seront mises en place. En plus, le projet étudiera les possibilités d’établir un réseau de distribution novateur sans intermédiaire, tout en assurant le suivi scientifique et la surveillance des stocks ainsi que le respect du plan d’aménagement de la ressource conchylicole pour assurer l’exploitation durable des ressources.

Ce financement de 2 millions de dollars provient d’Affaires mondiales Canada et compte notamment sur l’expertise de l’Institut Universitaire des Pêches et d’Aquaculture de Dakar, de même que leur Institut de Technologie Agroalimentaire, deux partenaires de longue date du Cégep. Des experts du Centre d’initiation à la recherche et d’aide au développement durable (CIRADD) prennent également part à ce projet.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média