Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Autres

Retour

01 mai 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

L’argent pour Élie Côté aux Championnats canadiens

BOXE

Élie Côté

©Photo Gracieuseté Marie-Pierre Côté

Élie Côté a remporté la médaille d’argent chez les juvéniles 48 kg.

Le boxeur Élie Côté revient tout juste de Victoria en Colombie-Britannique, où il a décroché une médaille d’argent aux Championnats canadiens.

Le jeune homme de 14 ans aurait évidemment préféré monter sur la plus haute marche du podium, mais a dû s’avouer vaincu en finale contre un adversaire de l’Alberta, Retias Wheaton. Le pugiliste gaspésien se montre tout de même satisfait de tout le chemin parcouru pour se rendre à cette compétition nationale et compte bien redoubler d’efforts pour atteindre son objectif de devenir champion canadien. « C’était une très belle expérience. Stressante un peu et plus qu’un combat normal, mais je reviens avec un bon bagage et je sais quoi améliorer pour l’année prochaine. Je suis fier parce que je me suis tellement entraîné pour me rendre là! »

Élie a été en mesure de terminer son combat (3 rounds de 2 minutes dans sa catégorie chez les juvéniles 48 kg), mais avoue que le réservoir était un peu à sec vers la fin. Bien qu’il s’entraîne déjà 6 ou 7 fois par semaine – autant le physique que le mental – il dit vouloir mettre les bouchées doubles dans les prochaines semaines et les prochains mois pour améliorer son cardio, mais également réduire son stress pour ses prochains combats d’envergure. Il travaille d’ailleurs déjà avec l’hypnologue Josiane Michaud pour y parvenir.

Seul Gaspésien présent aux Championnats canadiens, Élie a évidemment gagné en expérience, ce qui lui sera bien utile dans les années à venir pour gravir l’échelon ultime.  « Chaque boxeur a un style différent. On regarde comment il boxe, comment il donne ses coups, comment il bouge. Il y a beaucoup d’analyses et de stratégie dans le ring. On va travailler là-dessus pour s’améliorer et pour gagner. »

Rappelons qu’Élie Côté boxe depuis ses 8 ans et fait de la compétition depuis l’âge de 9 ans. En 19 combats en carrière, il a obtenu la victoire à 14 reprises. C’est en accompagnement sporadiquement son père à des cours de cardio que sa passion pour la boxe lui est venue. « J’aime dépasser mes limites, la discipline et le sentiment de fierté après chaque entraînement et chaque combat. »

Club en progression

 

La médaille d’argent d’Élie est également un accomplissement en soi pour le Club de boxe olympique du Grand Gaspé, qui a pignon sur rue à Rivière-au-Renard. C’est la première fois que l’un de leurs athlètes atteint un si haut niveau en 6 ans d’existence. L’entraîneur Dany Pipon se réjouit évidemment des résultats de son protégé, qu’il qualifie de technicien.  « C’est un gars très précis et très technique. C’est une espèce de feu d’artifices quand il est à 100% et que tout va bien! Le fait qu’il ait fait ses 3 rounds à Victoria et qu’il se soit battu jusqu’à la fin, c’est déjà un succès, tout comme sa sélection au Défi des champions pour se classer parmi l’élite. Dans mon livre à moi il était déjà un grand gagnant. Il travaillait déjà fort, mais rendu au niveau national il va falloir qu’il travaille encore plus fort. »

Ce dernier a bon espoir qu’Élie puisse réaliser son rêve doré. Le hasard faisant bien les choses, Dany Pipon était d’ailleurs de retour dans l’Ouest après qu’il eut été lui-même couronné vainqueur aux Championnats canadiens de 1986 à Whitehorse, alors qu’il était âgé de 14 ans. De voir Élie marcher dans ses pas et être motivé à atteindre ses objectifs l’enchante, tout comme le fait de voir des athlètes de la Gaspésie se hisser dans les hautes sphères de la boxe. « Ça aussi c’est un accomplissement en soi et honnêtement, j’en suis bien fier. Ce n’est pas évident de se développer puisqu’on a un moins grand bassin d’adversaires. On devra peut-être se déplacer plus souvent dans les grands centres dans la prochaine année pour trouver des partenaires à son niveau et même supérieur pour qu’Élie puisse mettre en application ses qualités de boxeurs qu’il possède déjà. »

En attendant, les amateurs de boxe pourront se mettre sous la dent quelques combats puisqu’un gala se tiendra pas plus tard que le 18 mai prochain à l’école secondaire Antoine-Roy de Rivière-au-Renard. Une bonne occasion de voir en action les talents locaux.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média