Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

12 mars 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Vues sur mer dévoile sa programmation

CINÉMA

Simon Bujold

©Jean-Philippe Thibault

Simon Bujold, responsable de la programmation et coordonnateur technique.

Après avoir donné un premier aperçu de sa programmation le mois dernier, le Festival Vues sur mer a dévoilé hier l’intégralité des films qui seront présentés du 11 au 14 avril.

Très exactement 22 documentaires seront diffusés à la salle de spectacles de Gaspé. Signe que l’engouement est toujours au rendez-vous, le comité de sélection a eu la lourde tâche de faire le tri parmi la centaine d’œuvres reçues.

Parmi celles-ci, Vues sur mer aura l’honneur de partager en primeur Chefs de brousse, un documentaire sur les traces de trois chefs qui ont décidé d’ériger leurs pénates au Bas-Saint-Laurent. Le projet signé Nicolas Paquet suit notamment les traces de Colombe St-Pierre, figure de proue de la restauration de proximité et nommée cheffe de l’année lors du premier Gala des lauriers de la gastronomie québécoise. Ce sera également l’occasion tout indiquée de voir sur grand écran Pauline Julien, intime et politique, qui sera présenté comme film de clôture. La réalisatrice Pascal Ferland sera d’ailleurs sur place pour en discuter suite à la projection.

Régional et international

 

Encore une fois cette année, la part sera belle pour les voix des réalisateurs de la région ou touchant à des enjeux propres aux communautés insulaires, péninsulaires ou dites éloignées des grands centres. Le tiers des films à l’affiche raconteront ainsi des thématiques à saveur régionale.

« La mission qu’on s’est donné dès le départ c’est de favoriser le cinéma fait au Québec et par la force des choses d'encourager le cinéma d’auteur en Gaspésie. Ça porte fruit et ça se reflète dans la programmation. Il y a un très grand pourcentage de films qui sont québécois », résume Maxime Boucher, coresponsable de la programmation.

Les amateurs de cinéma étranger auront aussi quelques propositions qui devraient les ravir, à commencer par Hale County This Morning, This Evening, en nomination au titre de meilleur documentaire à la plus récente cérémonie des Oscars et lauréat à Sundance. « C’est une grosse pointure dans le milieu du documentaire cette année. C’est une approche assez nouvelle dans la trame narrative et par un montage novateur », résume Maxime Boucher. Également en nomination aux Oscars, Of Fathers and Sons du cinéaste syrien Talal Derki devrait lui aussi intéresser, en braquant les projecteurs – de l’intérieur – sur une famille d’islamistes radicaux.

Fidèle à son habitude, le Festival Vues sur mer permettra également aux cinéphiles de côtoyer et discuter avec quelques-uns des réalisateurs, à savoir Nicolas Lévesque (Chasseur de phoques), Nicolas Paquet (Chefs de brousse), Jean-François Caissy (Premières armes), Harold Arsenault (Des animaux et des arbres), Stéphane Trottier (Les Coasters), et Pascale Ferland (Pauline Julien, intime et politique). Les différents prix seront quant à eux remis en tombeau de rideau vers 17 h 30 dimanche. Rappelons que le Festival Vues sur mer jouit d’un budget d’environ 30 000$ et attire entre 1 000 et 1 100 festivaliers annuellement.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média