Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

26 février 2019

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Projet Galt : plus de 300 personnes s’expriment

AFFAIRES

Cuda Junex Pétrole

©Photo Archives

Cuda Pétrole et Gaz devra maintenant produire une étude d’impact sur les enjeux soulevés lors de la consultation publique.

La période de consultation publique quant au projet Galt s’est terminée le 2 février et très exactement 406 commentaires ont été retenus et publiés.

On peut cependant en retrancher près d’une centaine qui sont l’œuvre de la même personne/organisation qui a copié-collé le même message en ne modifiant que la ville d’origine. Ceci dit, au moins 300 autres commentaires semblent plus légitimes.

Le ministère de l’Environnement a d’ailleurs déposé vendredi (le document complet est disponible en cliquant ici) la liste exhaustive des préoccupations qui ont été soulevées et sur lesquelles l’entreprise Cuda Pétrole et Gaz devra se pencher.

Globalement, plus d’une vingtaine d’enjeux ont été mis de l’avant, que ce soit pour la protection de la rivière York (et de ses saumons) jusqu’à la baie de Gaspé, le risque de déversement, la préservation des zones de villégiature, la viabilité et les retombées économiques du projet, l’acceptabilité sociale ou encore la question autochtone.

Plusieurs ont profité de l’occasion pour adresser directement des commentaires au gouvernement, en demandant un BAPE, l’interdiction formelle de la fracturation hydraulique ou encore en notant l’incohérence entre l’exploitation d’hydrocarbures et les efforts de transition énergétique du Québec

De nombreux citoyens de Gaspé se sont exprimés sur la question et en sa qualité de projet pétrolier le plus avancé au Québec, les voix se sont également fait entendre un peu partout aux quatre coins de la province, que ce soit en milieu urbain ou rural.

Selon le processus présenté par le ministère de l’Environnement, la prochaine étape sera celle de l’étude d’impact de Cuda Pétrole et Gaz, qui devra maintenant décrire les modifications apportées au projet au cours des phases de planification et les mesures d’atténuation prévues en réponse aux observations sur tous ces enjeux.

Rappelons que le projet Galt est situé sur le territoire non-organisé de la Rivière Saint-Jean, à environ 20 kilomètres à l’ouest de la ville de Gaspé. La production maximale pourrait atteindre entre 850 à 3 000 barils par jour alors que le site pourrait être exploité pendant 40 ans.

Commentaires

7 mars 2019

Pascal Bergeron

Bonjour M. Thibault, "On peut cependant en retrancher près d’une centaine qui sont l’œuvre de la même personne/organisation qui a copié-collé le même message en ne modifiant que la ville d’origine. Ceci dit, au moins 300 autres commentaires semblent plus légitimes." La centaine de commentaires identiques ne sont pas le fruit de "la même organisation". Environnement Vert Plus a suggéré une trousse qui permettait aux citoyen.nes de s'inspirer pour rédiger leur commentaire. Cette trousse incitait à copier-coller certains éléments essentiels qui devaient absolument faire partie de l'étude d'impact et qui échappaient à l'avis de projet. Certaines personnes, presque une centaine, ont pris cette remarque et en ont fait directement leur commentaire. Beaucoup se sont inspirées du document afin de rédiger leur commentaire, sans copier-coller. Voyez la trousse que nous avons fournie au public ici : https://docs.google.com/document/d/1AiEl40OsreFWaSYmvZrshUK6HnSrr2nkHdlDQy3P1WU/edit#heading=h.gjdgxs Nous remercions toutes les personnes qui ont participé, de cette manière ou d'une autre, afin de mettre en lumière les enjeux prioritaires liés à ce projet.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média