Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

21 janvier 2019

Dominique Fortier - dfortier@lexismedia.ca

L'actualité gaspésienne vue par MC Gilles

ENTREVUE

MC Gilles

©Photo Gracieuseté

MC Gilles en version édulcorée sans chapeau et chemise western.

Chroniqueur à la populaire émission Infoman, amateur de musique de sous-sol et grand défenseur région, Dave-Éric Ouellet alias MC Gilles a accepté de se prêter au jeu des dix questions de L'Avantage gaspésien.

1.  MC, tu t'es exprimé à plusieurs reprises sur l'importance de conserver des médias d'information locale dans les régions éloignées des grands centres. Lorsqu'on constate les chutes de revenus publicitaires des journaux et la concurrence en ligne des médias sociaux, comment un journal local dans une région comme la Gaspésie peut espérer survivre à long terme?

 Il faut utiliser les mêmes stratégies que les radios locales, parler de ce qui se passe dans notre région. Avec la mondialisation, les prises de parole locales sont encore plus importantes que jamais. Il faut aussi conscientiser nos lecteurs (vous!) de lire nos informations et non seulement les nouvelles nationales et les réseaux sociaux. Et par dessous tout, souligner aux annonceurs l’importance d’acheter local et d’éviter qu’ils fassent du placement publicitaire sur Google / Facebook et autres parce que cet argent se dirige immédiatement vers Silicon Valley aux Etats-Unis et ne crée aucun emploi ici.  

 2.  Alors que plusieurs personnes partagent en temps réel sur les réseaux sociaux, des photos ou vidéos d'événements, des faits divers, des sports et autres, est-ce qu'un média local aujourd'hui doit revoir sa vocation ou, plus encore, est-il encore pertinent en 2019?

Il y a en effet plus que jamais une tonne de messages locaux relayés par des individus mais à l’ère de la globalisation de l’information, on a besoin d’«agrégateurs» de contenu, de sources médiatiques sérieuses qui colligent ces informations et qui nous la font parvenir. Pour nous, les lecteurs, on a alors qu’à regarder une seule source fiable d’information locale pour se tenir au courant plutôt que 75 pages facebook insignifiantes.

 

Chaleurs Nouvelles Une

©Une du Chaleurs Nouvelles du 5 septembre 2018

Le Chaleurs Nouvelles a remplacé l'Écho de la Baie à la couverture des MRC de Bonaventure et Avignon.

Révolutions Cap-Chat

©Photo Dominique Fortier - Gaspésie Nouvelles

Révolutions Cap-Chat, un festival de musique techno qui se tient sous la grande éolienne à axe vertical.

3. Une région comme la Gaspésie qui est louangée pour la beauté de ses paysages, son attractivité auprès des touristes et sa qualité de vie demeure néanmoins dans un état économique et démographique précaire. Y'a-t-il encore espoir en 2019 que les régions du Québec puissent prospérer dans l'état actuel des choses?

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. J’habite la Mauricie et on nous tenait pour mort depuis quelques temps. Mais on voit ressurgir des jeunes entrepreneurs qui ont à cœur leur région et qui investissent chez eux. La qualité de vie y est beaucoup plus intéressante et ils veulent voir grandir leurs enfants au même endroit qu’eux. Prenons l’exemple des microbrasseries qui font leur apparition un peu partout. Ces nouvelles idées amènent du sang neuf et un nouveau souffle à notre coin de pays.

4. Qu'est-ce qui t'inspire le plus entre un festival de musique électronique dans la garnotte sous une éolienne géante ou un festival du cerf-volant dans la cour de l'aréna?

Ni un ni l’autre à moins qu’il y ait de la musique country, de l’animation, une mascotte, de la lutte amateur, des gens sympathiques et du plaisir!

5. Qu'est-ce que les gens de la ville auraient intérêt à savoir sur la vie en région?

Qu’on peut y vivre! Les gens nous visitent et repartent en nous disant : «vous êtes dont bien chanceux vous autres de vivre ici.» Bien venez nous rejoindre! Plus on est de fous plus on vit!

 6. Réglons un débat une fois pour toutes. Est-ce que Matane fait partie de la Gaspésie ou non? (Ceci est une question piège et peu importe la réponse, il y aura des mécontents! )

Et mes crevettes, elles viennent de Sept-Iles ou de Matane? (J’ai un don pour détourner un débat vers un autre)

 7. La Gaspésie regorge d'artistes talentueux qui ont rayonné dans le décor musical. Si tu avais à choisir un CD à écouter en boucle pendant un road-trip Sainte-Anne-de-la-Pérade-Percé, pour qui ton cœur pencherait-il entre Kathleen, Laurence Jalbert, les Sœurs Boulay, Patrice Michaud ou Klô Pelgag?

Kathleen en boucle de La Pérade à La Pocatière, Klô Pelgag pour le reste.

Kathleen

©Photo Dominique Fortier - Gaspésie Nouvelles

Kathleen lors de son grand retour sur scène à Cap-Chat en 2017.

Pit Caribou

©Photo Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Quelques bières de la microbrasserie Pit Caribou.

8.  As-tu l'impression que des réels efforts sont faits pour mieux représenter les régions autant dans les médias nationaux que dans les fictions québécoises?

Pas assez. C’est un de mes dadas. Et j’ai besoin de vous pour qu’on pousse sur nos institutions pour changer les choses. Quand j’entends à la radio de Radio-Canada des gens ne disant que des coins de rue de Montréal, ça me met hors de moi. Il ne faut pas lâcher. Répéter. En parler. Seule façon de faire changer les choses.

 9. Quels sont les trois premiers endroits que tu visites lors d'un voyage en Gaspésie?

La microbrasserie Pit Caribou, la microbrasserie Auval et l’Église de Bonaventure.

 10.  À ta retraite, prévois-tu te réinstaller en région et si oui, où serait ton petit coin de paradis?

Je vais faire pousser des patates sur mon terrain de Sainte-Anne de la Pérade.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média