Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

27 décembre 2018

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Un programme de remboursement qui gagne à être connu

TRANSPORTS

Aéroport Gaspé Michel-Pouliot

©Jean-Philippe Thibault

À terme, on espère que le programme de remboursement puisse faire augmenter l’achalandage dans les aéroports et ultimement attirer de nouveaux transporteurs.

La popularité du nouveau programme de réduction des tarifs aériens tarde à se faire sentir en Gaspésie, si on le compare avec les Îles-de-la-Madeleine.

Depuis le 1er avril, tous les résidents de la Gaspésie ont droit à un remboursement de 30% de leur billet d’avion pour leurs vols à l’intérieur du Québec. Nous avons fait le test cet été et pour un aller simple de Gaspé à Montréal – au prix coûtant de 300$ – nous avons eu droit quelques semaines plus tard à un chèque de 90$. Le prix réel de l’aller simple glisse donc à 210$, devenant du coup une option plus alléchante pour se rendre à destination.

Si ce programme de réduction des tarifs aériens est nouvellement disponible pour les citoyens de la Gaspésie, ceux des Îles-de-la-Madeleine y ont droit depuis quelques années déjà. Il est donc évidemment plus connu et mieux implanté dans les habitudes des Madelinots, qui ont par ailleurs droit à 60% de remboursement plutôt que les 30% de ce côté-ci du golfe. De par leur statut d’insulaire, leur réflexe de prendre l’avion peut aussi venir plus rapidement plutôt que de prendre le traversier de Cap-aux-Meules vers Souris, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Ceci dit, force est de constater que le programme tarde à faire sa place en Gaspésie. Depuis son implantation le 1er avril jusqu’en date du 11 décembre, seulement 318 demandes de remboursement ont été faites, comparativement à 3 574 aux Îles-de-la-Madeleine. C’est à peu près 10 fois moins alors que la population en Gaspésie est environ huit fois plus nombreuse.  Les montants remboursés sont également faméliques en de ce côté à 47 205$ en comparaison des Îles où les sommes ont atteint 1 096 982$.

  Demandes Montant
Gaspésie 318 47 025 $
Îles-de-la-Madeleine 3 574 1 096 982 $
Total 3 892 1 144 187 $
*En date du 11 décembre. Source : MTQ

Un programme à promouvoir

 

Pour Daniel Côté, maire de Gaspé et président du Comité sur les aéroports régionaux de l'UMQ, les chiffres ont de quoi surprendre puisqu’en trois mois cet été, quelque 500 déplacements supplémentaires ont été enregistrés à l’aéroport Michel-Pouliot. Il aurait été possible de penser qu’une certaine corrélation existait entre l’arrivée du programme de réduction des tarifs aériens et cette hausse d’achalandage. Considérant que 318 demandes ont été placées depuis le 1er avril – et ce dans toute la Gaspésie – il semble que le programme n’ait pas atteint encore sa vitesse de croisière.

« C’est surprenant … Ç’a m’a un peu scié les jambes de voir les chiffres. Le premier enjeu c’est de faire connaître le programme. Ici, ce n’est pas connu. Au-delà de l’annonce ministérielle qui a été faite, il n’y a pas eu de campagne de promotion. À la Ville comme propriétaire de l’aéroport on va faire notre bout de chemin pour le faire connaître, mais le gouvernement aussi doit faire sa part. C’est porteur et ça peut faciliter l’accès aux centres urbains pour les citoyens. »

Compétition

 

En comptant les dépenses d’essence, de restauration et parfois d’hôtel pour se rendre en voiture à Montréal, le prix du billet d’avion à 210$ à partir de Gaspé est à considérer pour un voyageur seul ou même en duo. Le gain de temps est également non négligeable. Pour une famille de quatre, cette alternative demeure cependant onéreuse.

Toujours est-il qu’il que ce programme de réduction des tarifs aériens s’agit d’un pas dans la bonne direction, estime le maire Daniel Côté, et qu’à terme il pourrait donner des outils pour attirer d’autres joueurs de l’industrie.

« S’il y a plus de gens qui profitent du programme, il devrait y avoir plus de gens dans l’avion. S’il y a plus de gens dans l’avion, on va générer de l’achalandage qui va faire en sorte d’attirer des compétiteurs plus facilement parce que le marché est plus intéressant. Et s’il y a un compétiteur, là on va faire baisser le prix des billets d’avion pour la peine. Ce programme n’est pas une fin en soi. C’est une super belle mesure et pour moi l’objectif est de créer de l’achalandage alors il faut le faire connaître. »

Commentaires

28 dcembre 2018

jULES lEBLANC

JE TROUVE QUE C'EST ENCORE CHER POUR ALLER A MONTRÉAL $210.00 POUR 1 PERSONNE ALLER RETOUR A $420.00 POURQUOI NOUS EN GASPÉSIE UN REMBOURSEMENT DE 30% ET QUE LES ILES SONT A 60%,

28 dcembre 2018

Carole

Il y aurait sûrement plus de monde qui prendrait l avion s il serait au courrant des réduction....moi la première.il n à pas eu assez d info sur se programme....merci bien

9 janvier 2019

Ghislaine coulombe

Moi non plus je n'étais pas au courant de ce programme, mais je fais ma demande au plus tôt.

9 janvier 2019

Stella Caron

Une amie m'a informé avant les fêtes ... Bizarre seulement 30%

12 janvier 2019

Anne Robert

J'avais entendu ça entre les branches l'automne dernier mais je pensais que c'était une farce. J'ai regardé les tarifs de Mont-Joli -Montréal , les tarifs baissent pas d'autant plus qu'il y a des gens qui vont dans le Sud. Je veux aller visiter ma famille en ville, je devrai comparer les coûts entre le train qui fait un arrêt dans mon village ou l'avion et me rendre a Mont-Joli pour embarquer. Je suis prête a essayer ce mode de transport si abordable.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média