Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

17 décembre 2018

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Québec investit 21,7 M$ dans quatre aéroports en Gaspésie

AÉROPORTS

Aéroport Michel-Pouliot Gaspé

©Jean-Philippe Thibault - Gaspésie Nouvelles

Les sommes iront aux aéroports de Grande-Rivière, Gaspé, Sainte-Anne-des-Monts et Matane.

François Legault était de passage à Gaspé lundi pour rencontrer les élus et procéder à quelques annonces, dont une somme de 21,7 millions de dollars touchant quatre aéroports de la région.

Ceux de Grande-Rivière, Gaspé, Sainte-Anne-des-Monts et Matane pourront ainsi se mettre à jour, ayant été « trop longtemps délaissés et étant essentiels à la vitalité économique de la Gaspésie ».

La part du lion ira à la MRC du Rocher-Percé avec plus du tiers des investissements, soit environ 8,3 millions de dollars. La somme servira à la réfection de la piste, son prolongement de 1 000 pieds – qui passera de 4 000 à 5 000 pieds – et l’installation de lumières de piste.

À Gaspé, une aide financière de 3,6 millions de dollars ira à l’aéroport Michel-Pouliot pour, notamment, allonger la piste de 1 000 pieds, de 4 500 à 5 500 pieds. Rappelons que la Ville de Gaspé avait rendu publiques en avril dernier ses intentions pour un vaste chantier de 11,5 millions de dollars. Une station d’observation météorologique automatisée, de nouvelles approches aux instruments, des lumières de piste et des feux d’approche seront également installés. Un peu plus tôt, le fédéral s’était lui aussi engagé pour 3,93 millions de dollars dans l’aéroport Michel-Pouliot.

Sainte-Anne-des-Monts pourra quant à elle mettre la main sur 4,7 millions de dollars alors que Matane touchera 5,1 millions, pour des travaux similaires qui profiteront notamment pour les vols en avion-ambulance.

Avertissement à Air Canada

Étant le fondateur d’Air Transat, le premier ministre en connaît évidemment un rayon sur le domaine de l'aviation et ce dernier a profité d’une allocution devant le Chambre de commerce et de Tourisme de Gaspé ce midi pour dénoncer les prix élevés des vols régionaux.

« J’ai dit à François Bonnardel [ministre des Transports] que s’il n’arrivait pas à négocier quelque chose de bon avec Air Canada, j’allais m’en mêler moi-même! », a lancé François Legault, chaudement applaudi pour cette citation.

Rappelons que l’an dernier, une étude indiquait que les vols régionaux étaient en moyenne 55% plus cher au Québec que dans les autres provinces du Canada. Le premier ministre a rappelé que dans son ancienne vie, les guerres de prix ne duraient que le temps d’éliminer la compétition, avant d’être rehaussés par la suite.

« Ç’a pas de bons sens les prix [et] les profits qu’ils font Air Canada. Ils sont dans une situation de monopole et un monopole ça vient avec des obligations d’offrir des tarifs raisonnables et des fréquences raisonnables. François [Bonnardel] va s’assoir avec Air Canada et si ça ne marche pas, je vais remettre mon ancien chapeau d’Air Transat », a conclu François Legault.

*Un résumé de l’allocution devant la Chambre de commerce et de tourisme de Gaspé suivra

Commentaires

17 dcembre 2018

Cathy Berube

Il y a une faute d'orthographe dans le texte: Air Tansit au lieu d'Air Transat

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média