Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

17 décembre 2018

Jean-Philippe Thibault - jpthibault@lexismedia.ca

Près de 43 M$ pour le nouveau Fonds des pêches du Québec

INVESTISSEMENTS

Casier Homard Pêche

©Photo pixelbay.com

Une somme de 30 M$ provient d’Ottawa et 12,8 M$ de Québec.

Annonce conjointe d’Ottawa et de Québec cet avant-midi à Rivière-au-Renard pour la création du nouveau Fonds des pêches du Québec, dont l’enveloppe contiendra au total 42,8 millions de dollars sur cinq ans.

Le premier ministre François Legault et la députée fédérale Diane Lebouthillier étaient du côté de La Crevette du Nord Atlantique pour en faire l’annonce. La part octroyée par le fédéral était connue depuis la fin novembre, lors de l’énoncé économique fait par le ministre des Finances Bill Morneau. Québec y ajoute aujourd’hui sa part de 12,8 millions de dollars.

Trois axes principaux sont ciblés : accroître la productivité et la compétitivité du secteur des pêches et de l’aquaculture, s’adapter aux transformations du marché – y compris celles liées au changements climatiques – et augmenter la notoriété du Québec.

« Je suis content aujourd’hui d’annoncer un fonds des pêches. Mon objectif c’est que l’argent soit disponible le 1er avril 2019. Préparez vos projets, il faut être capable de les accueillir […] On veut aider nos entrepreneurs et les régions, il faut bien les traiter. Autant, sinon mieux que Montréal et Québec. J’ai de grands espoirs pour la Gaspésie et pour ça il faut créer des emplois, et des bons emplois », a lancé François Legault.

Demandé depuis l’an dernier

Pareil fonds avait fait l’objet de demandes insistantes de la part de l’industrie et des élus de la région. L’an dernier, la région de l’Atlantique avait eu droit à 325 millions de dollars sur sept ans; le Québec demeurant dans l’attente. C’est maintenant chose faite avec cette enveloppe de 42,8 millions de dollars.

Le Regroupement des pêcheurs professionnels de la Gaspésie du Sud a d’ailleurs accueilli ce Fonds des pêches du Québec avec satisfaction. Rappelons qu’en Gaspésie, les pêcheurs embauchent plus de 1 000 personnes pour une valeur des débarquements annuels de plus de 124 millions de dollars.

La députée fédérale Diane Lebouthillier s’est aussi réjouie de voir son gouvernement injecter 30 millions de dollars sur cinq ans. « L’annonce d’aujourd’hui reconnaît nos particularités régionales. La Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine sont réputées pour la qualité de leurs fruits de mer et leurs poissons. La pêche est une activité économique majeure et il faut travailler fort pour prendre notre place et pour que notre industrie soit reconnue et valorisée au Québec et à l’international. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média